L'intelligence émotionnelle au travail 

 

Introduction 

 

Pendant de nombreuses années on estimait que les émotions devaient rester dans la sphère intime des salariés. Qu’il s’agissait d’émotions perturbatrices et non professionnelles. Mais nous allons voir qu’exprimer ses émotions est devenu un atout pour le salarié et donc les entreprises.

 

intelligence émotionnelle  

Définition 

 

Même si l’on sait tous à quoi correspond l’intelligence émotionnelle il est important de rappeler sa définition afin de mieux s’approprier le terme. L’intelligence émotionnelle est selon Jack Mayer « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres ».

 

On rangera également cette intelligence comme une compétence douce au sein des fameuses “Soft skills” qui ont fait l’objet d’un précédent article. 

 

L’intelligence émotionnelle dans le processus de recrutement

 

De nos jours, les entreprises recherchent des collaborateurs disposants de compétences techniques mais également comportementales.

 

Mais comment les recruteurs évaluent-ils ces capacités comportementales ?

 

Grâce au test de personnalité qui d’ailleurs est de plus en plus en vogue dans les étapes de recrutement des entreprises. 

Ce test de personnalité est généralement composé de questions fermées qui portent sur des sujets divers et variés. Bien sûr il n’y pas de bonne ou de mauvaise réponse !

 

L'objectif est de cerner le comportement du candidat dans son environnement personnel afin de transposer cela au sein de la sphère professionnelle. À l’issue de ce test les recruteurs analysent la capacité du candidat à s’épanouir à moyen ou long terme au sein de l’entreprise. Ils pourront également déceler les motivations du candidat ainsi que ses capacités relationnelles. 

 

Finalement ce test est un complément de l’entretien et assurera la solvabilité du candidat. 

À noter que cette pratique est encadrée par la loi du 31 décembre 1992 qui impose que le candidat soit prévenu en cas de test de personnalité.

 

Les avantages de l’intelligence émotionnelle au travail

 

Une compétence recherchée 

 

Si les entreprises se tournent de plus en plus vers l’intelligence émotionnelle c’est parce que cette dernière apporte beaucoup à une entreprise. 

 

L’intelligence émotionnelle est bâtie sur 5 piliers de compétences : 

 

  • Le relationnel;
  • la motivation;
  • la maîtrise de ses émotions; 
  • l’empathie; et  
  • la conscience de soi;

 

Ces compétences sont sans aucun doute recherchées par beaucoup d’entreprises mais ne sont pas forcément réunies en une seule et même personne. C’est ce qui fait la rareté de la maîtrise de cette intelligence émotionnelle. Car bien évidement on ne naît pas en étant doté de cette intelligence mais on la perfectionne au fur et à mesure de nos expériences

 

Et tout le monde en est capable, même les managers ! Une étude américaine a révélé que certains managers malgré leurs compétences techniques et intellectuelles étaient inefficaces. Et que ces compétences se devaient d’être complétées par des compétences émotionnelles

D’ailleurs certains spécialistes assurent que le leadership repose sur 70% d’intelligence émotionnelle et que cette dernière influence la performance des équipes. 

 

Pour un salarié, faire preuve d’intelligence émotionnelle c’est savoir analyser, comprendre et maîtriser ses propres émotions tout en composant avec celles de ses interlocuteurs. Tout cela dans le but d’orienter ses actions et d’assurer l’équilibre et l'harmonie au travail.  

 

Au sein d’une équipe cela instaurera un climat sécurisant où les individus se sentiront libres de proposer des idées et de faire appel à leur créativité. L’intelligence émotionnelle apportera beaucoup dans la gestion de projets par exemple ! 

 

Les managers face à cette compétence 

 

Le management évolue de jour en jour et l’on s'aperçoit que la façon de manager repose davantage sur l’aspect émotionnel ! Mais pour quelles raisons ? 

 

Désormais, l’épanouissement au travail repose aussi sur la compréhension des collaborateurs par les managers. Surtout une compréhension émotionnelle

 

Les personnes qui vont s'épanouir dans leur travail, sont celles qui réalisent leurs missions dans un contexte sécurisant. Cette sécurité apparaît d’un point de vue psychologique lorsque ces personnes se sentent libres d’être force de proposition et de prendre des risques

 

Cette liberté s’articule autour d’une assurance de la part du manager envers son employé qui fera comprendre qu’exprimer ses émotions est primordial pour libérer son potentiel professionnelBien que le manager fasse partie intégrante du développement de cette intelligence émotionnelle. Parlons des conseils pour maîtriser sa propre intelligence émotionnelle

 

intelligence émotionnelle

 

Comment travailler son intelligence émotionnelle

 

La maîtriser 

 

Pour ne pas transformer cette intelligence émotionnelle en inconvénient, il convient de maîtriser ses émotions

 

En 5 étapes il est possible de maîtriser son intelligence émotionnelle : 

  1. Le stress : face au stress il est conseillé d’identifier les émotions et d’être capable d’identifier la fonction qu’aura chaque émotion. 
  2. S’affirmer : il ne faut pas avoir peur de s’affirmer et faire en sorte de neutraliser les individus ou situations compliquées sans pour autant entrer en conflit ! 
  3. Erreur : si vous avez des difficultés à accepter vos erreurs il est judicieux de prendre du recul sur la situation afin de s’adapter pour réussir plus tard.  
  4. Susceptibilité : pour atténuer cet aspect de vos émotions il faut en priorité développer votre confiance en soi ainsi que votre ouverture d’esprit. 
  5. Perfectionniste : il faut faire attention à ne pas en faire une obsession. 

 

Les mauvaises pratiques de l’intelligence émotionnelle 

 

Lorsqu’il est conseillé de ne pas intérioriser ses émotions cela ne veut pas dire que vous devez vous exprimer à outrance. Dans un contexte professionnel il s’agira de ne pas trop faire part de ce qui est personnel. Vous devrez plutôt mettre à profit vos émotions dans un but purement professionnel. D’un autre point de vue il est important de ne pas refouler ses émotions. Cela provoquera l’effet inverse de ce que vous désirerez pour contrôler ces dernières.  

Le principe est de faire en sorte de les comprendre pour adopter un comportement serein. 

 

Conclusion 

 

Au cours de cette article nous avons abordé la définition de l’intelligence émotionnelle, sa place dans le processus de recrutement ainsi qu’au travail. Et pour finir nous avons vu comment maîtriser cette intelligence. Ce qu’il faut retenir c’est qu’il n’est pas trop tard pour développer votre intelligence émotionnelle car il s’agit de l’avenir des relations professionnelles !