LE RECRUTEMENT BOOMERANG

 

 

mot hello recrutement boomerang

 

Introduction au phénomène de recrutement “boomerang” 

 

Selon le journal français Le Monde, “près de la moitié des Millenials pourraient réintégrer une entreprise qu'ils ont quittée.”

 

Ces dernières années, les salariés “boomerang” changent la vision traditionnelle du recrutement et bouleversent les pratiques. Selon une étude réalisée par le cabinet Hays en 2020, 57% des salariés interrogés se déclarent prêts à retourner travailler dans une entreprise où ils ont déjà travaillé tandis que 52% des entreprises déclarent réembaucher parfois d’anciens collaborateurs”.  

 

Du fait de la pénurie de talents dans de nombreux secteurs d’activité et un marché de l’emploi très concurrentiel. On observe que ce phénomène de “boomerang” dans le recrutement n’est plus une tendance mais une pratique de plus en plus courante.

 

On observe donc un changement de mentalité des employeurs. Ceux qui auparavant pouvaient se trouver frileux face à ce mode de recrutement ont fait évoluer leur vision des choses sur le sujet et adoptent de plus en plus cette pratique.

 

 

Qu’est-ce-que le phénomène de recrutement “boomerang” ? 

 

Le recrutement “boomerang” ou les salariés “boomerang” est le fait qu’un collaborateur ayant quitté une entreprise pour diverses raisons, choisisse de la rejoindre une nouvelle fois après un certain temps.

 

 

Qui est le salarié boomerang ? 

 

Le salarié boomerang est, le plus souvent, parti en bon terme de l’entreprise et a gardé de bons contacts avec celle-ci ou certains de ses collègues. Son départ s’est justifié par une reprise d’étude, des choix personnels, une expérience professionnelle à l’étranger, etc.

 

En revenant travailler pour un ancien employeur et si la relation entre les deux parties a été entretenue, les bénéfices pour le collaborateur et l’entreprise sont nombreux. 

 

 

 

Les avantages du recrutement boomerang pour l’entreprise

 

Le recrutement boomerang : un coût nettement moins élevé qu'un recrutement "traditionnel" 

 

Un des avantages les plus évidents lorsque l’on parle du phénomène de recrutement boomerang va être la réduction des coûts liés au recrutement.

 

En effet, en intégrant un ancien collaborateur, l’entreprise fait des économies sur le sourcing et le processus de recrutement. Dans l’hypothèse où elle a gardé contact avec cet ancien collaborateur, elle a donc connaissance de son évolution professionnelle et de ses potentielles recherches sur un nouveau poste. Aussi, l’entreprise a également connaissance d’une partie des compétences du collaborateur. De ce fait, la partie évaluation des compétences s’en trouvera raccourcie.

 

 

papier chiffres recrutement boomerang

 

 

Le recrutement boomerang permet de faciliter l'onboarding 

 

Une fois le collaborateur recruté, l’entreprise pourra également raccourcir le parcours d’intégration aussi appelé onboarding.

 

En effet, en ayant déjà travaillé pour l’entreprise en question, le collaborateur connaît ses valeurs, son métier ainsi qu’une grande partie des collaborateurs qui la compose. En retrouvant ses anciens collègues de travail, l’intégration du salarié sera donc facilitée et plus rapide. L’entreprise pourra aussi s’épargner de quelques éléments du parcours d’intégration même si celui-ci reste tout de même important pour le nouveau collaborateur.

 

Côté missions, le salarié retrouvera facilement ses marques et pourra être opérationnel plus rapidement également. Un avantage non négligeable pour l’entreprise.

 

 

La connaissance des valeurs de l’entreprise

 

Directement liée à l’avantage développé précédemment sur l’onboarding, l’intégration d’un ancien salarié qui connaît déjà la culture de l’entreprise et ses valeurs est avantageuse.

 

Cela n’empêche pas que l’entreprise devra tout de même communiquer une nouvelle fois sur ces aspects essentiels, surtout s’ils ont évolué depuis le départ du salarié.

 

 

Capitaliser sur les nouvelles compétences du salarié

 

En intégrant un ancien salarié, l’entreprise est consciente que ce dernier a vécu une ou plusieurs autres expériences depuis son départ et se doit d’y être très attentive.

 

Avec cette nouvelle expérience et ce nouveau savoir-faire, le collaborateur aura donc un nouveau regard sur l’entreprise. Il pourra donc apporter de la nouveauté dans les pratiques. Pour l’entreprise c’est un réel avantage. Cela lui permet de capitaliser sur les expériences vécues par le collaborateur. Rien de mieux pour innover et rester compétitif !

 

 

Améliorer la marque employeur

 

Le come-back d’un ancien collaborateur peut aussi permettre aux salariés restants, de se rendre compte que ce collaborateur n’a peut être pas trouvé de meilleure expérience ailleurs. L’impact sur ces collaborateurs devient donc positif et renseigne sur la qualité de vie au travail dans l’entreprise.

 

Le départ d’un collaborateur s’il est bien préparé peut être un élément indispensable pour qu’un recrutement boomerang soit réussi. Ce recrutement donne également une image moderne. Il renvoie aux collaborateurs une certaine ouverture d’esprit de leur employeur.

 

Ces différents éléments sont donc primordiaux pour améliorer et renforcer la marque employeur.

 

Les avantages du recrutement boomerang pour le collaborateur

 

En lien direct avec les avantages de l’entreprise cités précédemment, les avantages pour le collaborateur vont être sensiblement les mêmes.

 

 

Une intégration facilitée

 

En rejoignant son ancienne entreprise, le salarié aura l’avantage de retrouver un cadre de travail et des collègues qu’il connaît déjà. Son intégration au sein de l’entreprise sera donc facilitée et plus rapide que pour une entreprise qu’il ne connaît pas. Côté valeurs et culture d’entreprise, ces éléments lui seront également familiers. Il lui permettront de se pencher sur ces nouvelles missions avec davantage de sérénité que pour un nouveau collaborateur.

 

 

Une motivation décuplée

 

En intégrant cette ancienne entreprise, le collaborateur aura peut être de nouvelles missions et son degré d’implication permettra à l’entreprise de se rendre compte de sa motivation.

 

Avec un nouveau bagage de compétences et d’expériences vécues hors de l’entreprise, le collaborateur devra prouver que son retour a été la bonne décision pour l’entreprise. En effet, celle-ci souhaite capitaliser sur ces nouvelles expériences. Le salarié devra donc être conscient qu’il pourra venir apporter une réelle valeur ajoutée. 

 

Alors pour que le recrutement d’un salarié “boomerang” soit réussi, voici quelques éléments à prendre en considération.

 

 

collaborateur recrutement boomerang

 

 

 

Les règles à suivre pour réussir le recrutement boomerang

 

L’efficacité d’un tel recrutement ne tombe pas du ciel et l’entreprise a également son rôle à jouer dans sa mise en place.

Différents outils et programmes pourront aider à ce que ce recrutement soit un succès.

 

 

Créer un programme d’employee advocacy

 

En considérant que vos anciens salariés ont gardé contact avec d’actuels collaborateurs au sein de votre entreprise, la mise en place d’un programme d’ambassadeurs ou d’employee advocacy est une bonne solution.

 

Par le fait de capitaliser sur l’audience sociale de ses collaborateurs, l’entreprise améliore directement sa marque employeur auprès de ses salariés mais aussi de ses clients et prospects.

 

 

Soigner l’offboarding

 

Lors de son expérience au sein d’une entreprise, le collaborateur passe par différentes étapes importantes comme son intégration, son évolution et son départ. Souvent moins soignée que l’onboarding, l’offboarding est une pratique tout aussi importante voire primordiale pour espérer retrouver des salariés “boomerang”.

 

Il est évident que le phénomène de recrutement boomerang ne peut être envisagé que lorsque les anciens salariés sont partis en bons termes. Aussi, il est nécessaire que les derniers échanges avec l’entreprise aient été respectueux.

 

De ce fait, la mise en place d’une stratégie d’offboarding quelle que soit la raison du départ se doit d’être soignée au vu des différents avantages qu’elle peut soulever ensuite.

 

 

Animer un réseau d’anciens salariés (Alumnis)

 

Une autre solution pour vous aider à réussir votre recrutement boomerang, serait de mettre en place un réseau d’anciens salariés aussi appelé Alumnis. Par le maintien et l’entretien du lien avec d’anciens collaborateurs, les relations en seront améliorées et pourront déboucher vers des collaborations futures.

 

Par l’organisation de repas ou d’événements rassemblant ses anciens salariés, l’entreprise permet une meilleure diffusion des informations la concernant. Cela peut être en communiquant sur de nouvelles évolutions (croissance interne ou externe) et donc de nouvelles opportunités relatives à ces évolutions.

 

 

 

Conclusion

 

Au-delà de la tendance, dite éphémère, le recrutement “boomerang” est dorénavant une pratique ancrée dans les mœurs de plus en plus d’entreprises et recèlent de nombreux avantages.

 

Diminution des coûts liés au sourcing, rapidité d’intégration, amélioration de la marque employeur sont autant d’éléments que cette pratique permet.

 

Les entreprises ouvertes à l’innovation et au changement de leurs méthodes de recrutement seront donc gagnantes avec le recrutement “boomerang”. Attention toutefois à prendre en considération qu’un offboarding soigné est la clé de réussite d’un tel recrutement.